Le blog

Planification de travaux avec Phase Manager

par Fabien G.

Directeur associé

Etude de cas

Dans l’exemple fictif ci-dessous, nous avons considéré une partie de réseau autoroutier avec des voies de circulation, des aires de repos et de services, des échangeurs, un viaduc et une tranchée couverte.

L’idée dans ce cas précis est d’utiliser PHASE MANAGER pour la maintenance de l’infrastructure, mais les concepts qui vont suivre pourraient tout aussi bien s’appliquer à un projet neuf.

Nous verrons comment les travaux peuvent être représentés sur une vue en plan et  une coupe en travers.

Données d’entrée

Côté planning :

Nous suivrons 5 types d’intervention :

  • L’entretien courant
  • Les travaux de chaussée
  • Les inspections d’ouvrage
  • Les requalifications d’aire de repos
  • Les projets de développement, comme le doublement d’un viaduc.

Certains travaux nécessiterons une emprise supplémentaire sur les voies ou impliquerons des fermetures de diffuseur.

Les données sont intégrées via un tableau Excel.

Opérations à réaliser (format excel, source TILOS)

Elles sont retraitées au besoin directement depuis Phase Manager via le planning GANTT :

Planning retravaillé avec Phase Manager

Côté plans :

Nous intégrons un plan PDF qui détaille toutes les voies :

Et nous définissons :

  • Les zones du projet :
    • Aires
    • Diffuseurs
    • Tranchée couverte
    • Viaduc
  • Les axes du projets :
    • Les voies de circulation pour chacun des sens

Résultat

En quelques clics, nous sortons une première vision hebdomadaire des travaux sur le réseau complet.

Il est intéressant de voir les voies qui restent utilisables par les usagers pendant la période d’exécution des travaux.

Quand un doute subsiste, comme notamment en semaine 39 sur l’A28, où l’autoroute semble fermée pour des travaux de chaussée, il est possible de faire un zoom sur cette semaine et cet endroit précis afin de vérifier si le blocage est effectif tous les jours :

Dans le cas présent, l’impact des travaux d’enrobés sur le diffuseur a mal été indiqué.

Pour aller plus loin :

Souvent, il est intéressant de détailler certains travaux sur des coupes en travers ou des profils en long. Prenons l’exemple du doublement du viaduc. Nous avons créé un livrable où nous pouvons voir les étapes importante de la création de l’ouvrage :

Pourquoi Phase Manager

La planification est généralement une affaire temporelle. On utilise pour cela des diagrammes de GANTT. Dans la construction, c’est souvent insuffisant car l’aspect géographique des travaux est important à prendre en compte pour mieux gérer les interfaces.

Pour ces raisons, on ajoute une dimension spatiale et on obtient un planning SPATIO-TEMPOREL (TILOS en est la meilleure illustration).

Très prisé pour les Projets Linéaires, le planning SPATIO-TEMPOREL montre ses limites quand la dimension géographique du projet est plus complexes qu’un linéaire.

PHASE MANAGER agrandit donc le champ de possibles en planifiant directement les travaux sur des plans 2D, des profils en long et des coupes en travers, autrement en x, en y et en z si besoin… le tout plus simplement et plus efficacement qu’avec le BIM.

Envie d’une démo ?

  • *Champs obligatoires