Le blog

72 heures d’autofonçage planifiées avec TILOS

Nous sommes en Aout 2013, à l’aube de la réalisation d’une opération périlleuse, l’autofonçage d’une tranchée couverte sur le célèbre tracé de la Ligne Grande Vitesse Tours-Bordeaux. Comme en témoigne la vidéo en pied d’article, « Les Explorateurs pour LISEA » n’ont d’ailleurs pas manqué une miette de cette opération de 72 heures qui aura occupé plus de 100 professionnels.

MatthieuSGORLON2Projet Linéaire a de son côté mené l’enquête … figurez-vous que TILOS a été un des acteurs de ce projet. Nous avons rencontré Matthieu SGORLON (Photo), jeune ingénieur chez Vinci Construction Terrassement, qui nous en dit un peu plus sur ce chantier et sa planification.

Projet Linéaire (PL) : Bonjour Matthieu, et bravo surtout. C’est une chance que de pouvoir travailler sur un tel challenge. 72 heures, ça passe vite, mais pour que ça se passe bien, je suppose qu’il vous a fallu une sacrée préparation ?

Matthieu SGORLON (MS) : En effet, c’est une chance d’avoir pu participer à une telle opération. La préparation a été assez importante, nous y avons travaillé plusieurs semaines en amont. Plusieurs réunions d’interface ont eu lieu afin de bien définir les enchaînements. Ensuite il a fallu former les équipes de terrassement qui allaient travailler en 3×8.

PL : Quel a été votre rôle sur ce chantier ?
MS : Mon rôle a été de suivre pas à pas le programme que nous avions élaboré. Je devais détecter les éventuels retards (ou avance) pour alerter les gens en charge du pilotage de l’opération et ainsi recaler les tâches suivantes et éventuellement modifier les équipes.

PL : J’ai cru comprendre que vous avez utilisé TILOS, pour planifier ce projet. Qu’est-ce que cela peut représenter en planification un tel projet ?
MS : La planification de cette opération ne comporte pas énormément de tâches. Il y avait pour ainsi dire que 18 tâches. Le but n’étant pas de trop détailler étant donné l’échelle de temps utilisé (planning heure par heure), le risque de décalage est important. Nous avons donc affiché les phases principales sous forme de Gantt. Chaque métier a ensuite détaillé ses phases sous forme de check-list.

PL : Voilà qui est intéressant, pour du Gantt, vous avez choisi TILOS ?
MS :A vrai dire, j’ai opté pour TILOS naturellement parce que je l’utilise très régulièrement sur ce chantier et parce que j’apprécie la façon avec laquelle il est possible de calculer des durées et des rendements… Et puis le rendu des GANTT me convient bien.

Planning-TILOS-GANTT-Autofonçage-COSEA-3

PL : Et au final, le planning a-t-il été respecté ?
MS : Sachant que nous n’avions pas de certitudes sur les natures de matériaux que nous allions trouver lors du terrassement, nous avions surestimé les durées de ces terrassements. Or sur le terrain, cette phase s’est terminée avec deux postes d’avance. Cependant, le terrain sur lequel devait se glisser l’ouvrage ne présentait pas les caractéristiques de portance nécessaires. Nous avons donc effectué une purge qui n’était pas prévue durant un poste. Ensuite l’auto-fonçage a débuté avec 8h d’avance. Il a donc fallu réorganiser les équipes des postes suivants, chaque tâche étant avancé de 8h. La réalisation des blocs techniques a pris plus de temps que prévu suite à des glissements de talus. La réalisation des chaussées a débuté avec 4h d’avance pour se terminer dans les temps. La route a été rouverte à l’heure prévue.

PL : Impressionnant. Une nouvelle fois bravo, à vous et l’ensemble des acteurs de ce chantier. Et merci de nous avoir accordé ces précieuses minutes.


Pour en savoir plus sur ce projet faramineux : www.lgv-sea-tours-bordeaux.fr