Le blog

Contournement Nîmes-Montpellier, Bouygues TP Lauréat !

par Fabien G.

Co-fondateur et Responsable Développement

Bon à savoir… (extrait du site projet)

La particularité technique du contournement de Nîmes et de Montpellier est la ‘ mixité ‘, c’est à dire la possibilité d’y faire circuler des TGV, des trains de fret et d’autres trains de voyageurs.

Le principe de mixité appliqué à la très grande vitesse constitue une véritable innovation.
La mise en œuvre de ce nouveau concept nécessite un travail important et précis de définition des fonctions de la ligne et du référentiel technique à appliquer. Ce référentiel doit intégrer à la fois les exigences du fret et de la très grande vitesse.

Un projet à 1.62 Milliard d’euros…

En janvier 2012, la décision est tombée… ce sera finalement Bouygues Travaux Publics qui aura la charge de la conception, la construction, la maintenance, le renouvellement et le financement du projet du contournement de Nîmes-Montpellier.

Trois candidats avaient déposé leurs dossiers de candidature le 07 janvier 2009 au siège de RFF… Vinci Concessions SAS, Eiffage SA et bien évidemment Bouygues Travaux Publics. Le grand vainqueur de ce » BIG THREE » verra-t-il ce projet comme un lot de consolation quand on sait qu’il courtisait également SEA (7 Milliards d’euros) et BPL (3.5 Milliards d’euros) ?

Pourquoi un tel projet ?

Pour bien comprendre les enjeux d’un tel projet, il est important d’observer les infrastructures présentes aux extrémités de l’axe languedocien : à l’ouest, il y a les lignes Perpignan-Figueras et MontpellierPerpignan, à l’est la LGV Méditerranée. Ces infrastructures contribuent fortement à l’augmentation de la circulation des trains sur l’axe Nîmes-Montpellier, que seul ce contournement mixte (fret, trains grande vitesse et trains classiques) pourra décongestionné.

Le calendrier du projet…

Les liens indispensables…

Site officiel du projet

Page Wikipédia