Le blog

L’interview de janvier : P. Garçonnet, responsable réseaux

L’interview de janvier : P. Garçonnet, responsable réseaux

Prénom, Nom : Pascal Garçonnet
Age : 39 ans
Métier : Responsable des dévoiements de réseaux sur un important projet de LGV

En quelques chiffres : un projet de 32 km, avec environs 100 réseaux à dévoyer en moins de 2 ans

PL : Bonjour Pascal,

Tout d’abord, merci de bien vouloir me recevoir en vos locaux pour cette première interview de Projet Linéaire.
Je vais profiter de l’occasion pour vous adresser tous mes bons vœux pour cette nouvelle année.

Que pourrais-je d’ailleurs vous souhaiter professionnellement pour 2013 ?

Pascal-garconnet-responsable-réseauxPG : Souhaitez-moi, d’une part, une nouvelle évolution de ma carrière et, d’autre part, une continuité de nos bons échanges dans le projet qui nous réunit actuellement.

PL : Pascal, pour que nous comprenions bien votre métier, pourriez-vous nous expliquer ce qu’est un responsable réseau sur un chantier de construction de LGV ?

PG : Un responsable de dévoiement des réseaux, agissant pour un sous-groupement infrastructures, est un poste pivot qui permet tout d’abord la coordination entre les métiers inhérents aux projets linéaires (terrassiers, ouvragistes, assainisseurs, etc…) et les intervenants extérieurs qui sont les gestionnaires de réseaux avec leurs sous-traitants respectifs, les gestionnaires de voiries, les municipalités.
Un responsable de dévoiement des réseaux est aussi l’interlocuteur de la Direction Opérationnelle dans son métier, il se doit d’apporter son conseil sur la définition des projets, en conservant un rôle de contrôle de certaines opérations réalisées par les gestionnaires de réseaux et des sous-traitants de la Direction Opérationnelle.

PL : Quelles particularités un chantier linéaire présente pour un métier comme le vôtre ?

PG : Il me semble que seuls les chantiers linéaires peuvent proposer ce type de poste de responsable de réseaux.
Néanmoins, les particularités liées à cette activité sont tout d’abord un besoin d’anticipation, pour lequel il est nécessaire d’avoir accès aux différentes planifications des intervenants, et donc la nécessité d’entretenir un réseau de connaissances et de contacts très important.

PL : Quel est selon vous, le facteur clef de succès de votre métier?

PG :  L’environnement de cette activité nous oblige à une remise en question quasi-perpétuelle. La conséquence est la nécessité d’avoir un excellent relationnel avec les différents interlocuteurs que nous cotoyons chaque jour. Pour répondre à votre question, je dirais sans hésiter le relationnel.

PL : Vous évoquiez les planifications de vos intervenants, quelle place occupe le planning dans votre quotidien ?

PG : Les plannings occupent, en terme de lecture, de construction ou de mise à jour environ 25% de mon temps de travail.

PL : Quels genres de plannings utilisés vous le plus régulièrement ?

PG : Essentiellement des plannings à barres classiques, pour les plannings à 3 semaines, 3 mois… Pour la gestion du quotidien, je travaille plutôt avec un planning de type « agenda ».

PL : Que pensez-vous du planning « chemin de fer » et de son intérêt pour votre métier ?

PG : Ce planning est une grande vertu. Aussi le prochain objectif que je lance à Projet Linéaire est de dégager du temps pour approfondir mes compétences sur cette approche spécifique.

PL : Écoutez… je prends rendez-vous. Pascal, je crois que vous avez pas mal d’équipes à coordonner… il me reste à vous remercier de votre concours. Pour terminer cet entretien, que diriez-vous à un étudiant qui s’intéresse de près ou de loin à votre métier ?

PG : Les pré-requis pour exercer ce métier sont d’avoir des capacités relationnelles , diplomatiques et d’adaptation. Ensuite, l’intégration à cette activité passe bien évidemment par un très bon niveau d’expertise technique. Pour ceux qui souhaiteraient devenir responsable réseaux, ils trouveront un métier épanouissant, riche, dynamique et très diversifié, qui permet d’avoir de nombreux contacts, à tous les échelons humains de l’activité, et qui implique beaucoup de travail en extérieur.