Le blog

Projet SEA : Le projet majeur sur le territoire français

La Ligne Grande Vitesse Sud Europe Atlantique est un projet majeur sur le territoire français, de part son ampleur, mais également de part ses atouts considérables :

  –> Sur le plan territorial, ces 340 km de ligne vont renforcer le réseau ferroviaire français et l’ouvrir sur le réseau Européen,

  –> Sur le plan environnemental, SEA s’inscrit parfaitement dans le Grenelle de l’Environnement puisque ce projet va favoriser le transfert dans transports polluant (Route et Aérien) vers le Rail,

  –> Sur le plan des usagers puisqu’il va améliorer le quotidien des voyageurs en leur apportant des gains considérables (fréquence, services, coûts, temps).

Cette ligne Grande Vitesse s’inscrit dans le programme GPSO (Grand Projet FERROVIAIRE du Sud Ouest).

Quelques chiffres suffisent à qualifier la dimension d’un tel projet :

  –> TGV : + 3,6 à 5 millions de voyageurs par an,

  –> TER : +  400 à 550 000 voyageurs à la mise en service,

  –> Fret : +  2,4 millions de tonnes / an, soit + 20%.

Où en sommes-nous aujourd’hui sur SEA ?

Le grand gagnant de ce PPP (Partenariat Public Privé) n’est autre que Vinci, qui se voit là remporter la plus grande concession de LGV du monde (financement, conception, construction, exploitation et maintenance). Le contrat a été signé jeudi 16 juin 2011 par la société concessionnaire LISEA, représentée par Xavier Huillard, Président-directeur général de VINCI, et Réseau Ferré de France (RFF), représenté par son Président-directeur général, Hubert du Mesnil suite à un appel d’offres compétitif lancé en 2007 par RFF. Cette signature fait suite à la confirmation donnée par le Premier ministre de la volonté du gouvernement français d’engager ce grand projet avant la fin du mois de juin et à la délibération adoptée par le Conseil d’Administration de RFF le 9 juin 2011. Ce contrat est signé pour une durée de 50 ans.

Le financement global du projet représente 7,8 Milliard d’Euros.

Au programme des travaux à réaliser, 340 km, 17 raccordements et environ 400 ouvrages d’art dont 19 viaducs et 7 tranchées couvertes.

Les travaux devraient commencer premier semestre 2012. La durée contractuelle de réalisation des travaux est de 73 mois.

Enfin, ce projet hors norme devrait contribuer à occuper 4 500 emplois pour les entreprises de travaux en pic de chantier, incluant 1 300 créations nettes.

OUTILS DE PLANIFICATION UTILISES : TILOS pour le planning chemin de fer (niveaux 3 et 4)  et PRIMAVERA P6 pour le Gantt des niveaux 1 à 3.