Le blog

TILOS : AJOUT & ANALYSE DE RESSOURCES REELLES

par Florian D.

Chargé d’études

Planning Tilos – Analyses de ressources planifiées & réelles.

Il y a quelques temps nous avions vu comment suivre un projet grâce au micro-avancement de Tilos. Nous allons voir aujourd’hui grâce à un exemple simple comment suivre plus spécifiquement les données des ressources d’un projet, entre celles que nous avions planifiées et celles que nous avons réellement consommées/utilisées lors de nos travaux.

Regardons ensemble ci-dessous comment nous pouvons faire.*

A-    Mise en place du planning et des ressources :

  1. Lors de la première étape nous allons construire un planning et ajouter des ressources à nos activités.
  2. Une fois cette première étape effectuée nous pouvons créer une référence de notre planning. Cela nous permettra de conserver toutes les données de notre planning, chose très utile lorsque notre planning sera amené à changer quelque peu.
  3. Une fois cette opération effectuée nous pouvons ajouter de l’avancement sur nos activités pour traduire ce qu’il s’est réellement passé durant les travaux. Nous avions vu ces trois étapes lors d’un précédent exemple que vous pouvez retrouver ici.
  4. Nous allons maintenant entrer dans le vif du sujet et venir ajouter des ressources dites « réelles » sur nos activités. Il faut bien différencier :
    • Une ressource « planifiée » qui est ajoutée pendant la construction du planning et qui va traduire une estimation.
    • Une ressource « réelle » qui va être ajoutée dès la fin des travaux, lorsque nous savons quelles ressources ont vraiment été consommées/utilisées.

Faisons un zoom sur l’activité « Pose LRS » :

i. Ressources planifiées

ii. Ressources réelles

Depuis l’onglet des ressources réelles, à date voulue je peux ajouter les ressources qui étaient alors planifiées et effectuer les changements suivant mes besoins. Dans cet exemple on peut voir que nous avons moins utilisé le train pousseur que prévu ce qui engendre une baisse de dépense sur cette activité. Autre exemple, si le coût de la tonne de rail avait fluctué nous aurions pu changer le coût unitaire.

5. Une fois toutes les données insérées (directement depuis Tilos ou grâce à un import) nous pouvons créer des histogrammes pour visualiser et comparer les ressources planifiées et les réelles :

B-    Analyse des ressources :

1. Analyse temporelle à la semaine (partie droite du planning)

Grâce à cet histogramme des coûts de nos ressources planifiées et réelles nous pouvons remarquer certains points :

  • Durant le mois d’octobre les valeurs s’équilibrent plus ou moins.
  • On observe dès le mois de novembre un écart notable entre la courbe verte du réel et la bleue du planifié. Effectivement cet écart se traduit aussi sur la partie tout à droite qui affiche la différence entre le planifié et le réel -> nous avons alors des valeurs négatives en rouge lorsque que nous dépensons plus que prévu.
  • Nous savons donc que dans notre projet pendant le mois de novembre nous avons eu beaucoup plus de dépenses que prévu.

Nous pouvons alors isoler uniquement la ressource impliquée dans cette hausse significative de dépenses : La bourreuse

Nous avons eu un problème majeur concernant la bourreuse (bourreuse interne au groupement) qui devait être mobilisée pour ce chantier. Pour cause de problème technique nous avons dû en louer une en externe ce qui a causé une hausse significative du coût prévu initialement.

2. Analyse géographique (partie basse du planning avec un pas de 1000m) :

Nous pouvons aussi visualiser nos allocations par distance, ici tous les 1000m avec la quantité de ballast utilisée en tonne. Nous pouvons voir que sur le 1er km nous avons utilisé légèrement moins de ballast que prévu et que sur le dernier nous en avons utilisé plus.

CONCLUSION :

Grâce à l’avancement et aux ressources réelles, Tilos nous permet de suivre nos projets, de relater comment se sont réellement déroulés les travaux et de comparer cela avec nos hypothèses planning.